Le mag / Actualite

Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et leurs abolitions

Le 10 mai 2019

Le 10 mai est la « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions » depuis 2006. La France est le premier État et demeure le seul qui, à ce jour, ait déclaré la traite négrière et l’esclavage crime contre l’humanité. Elle est également le seul État à avoir décrété une journée nationale de commémoration.

À l’occasion de cette journée, des actions sont menées par l’Éducation nationale notamment dans les centres de documentation et dans les établissements scolaires. Il s’agit également d’une journée de réflexion civique sur le respect de la dignité humaine et la notion de crime contre l’humanité.

Par ailleurs, la journée verra également la proclamation des résultats du concours “La Flamme de l’égalité”, dont l’objectif est de permettre aux élèves des écoles primaires et du second degré de  réaliser un projet sur l’histoire des traites et des captures, sur la vie des esclaves et les luttes pour l’abolition, sur leurs survivances, leurs effets et leurs héritages contemporains.

Plus d’informations : https://www.laflammedelegalite.org/

La Poste française a, pour sa part, commémoré à trois reprises la mémoire de l’esclavage :

  • en 1998, dans le cadre du 150e anniversaire de son abolition définitive. La France a en effet aboli deux fois l’esclavage une première fois en 1789, et une deuxième fois en 1848, Napoléon l’ayant rétabli dans l’intervalle.

Abolition de l’esclavage : Y&T : 3148 : Dessiné par Hervé Télémaque et mis en page par Aurélie Baras

  • en 2006, dans le cadre de la toute première “Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et leurs abolitions”.

Mémoires de l’esclavage et de son abolition : Y&T : 3903 : Dessiné par Nicolas Vial

  • en 2011, dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage à la Réunion, qui a eu lieu quelques mois plus tard que dans les autres colonies françaises (le 20 décembre 1848, au lieu du 27 avril).

L’abolition de l’esclavage à la Réunion : Y&T : A588 : Dessiné par Cécile Millet