Le mag / Collection du mois

La première guerre mondiale

On vient de fêter le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale comme on peut le voir dans les « Actus » du Mag.

Le 11 novembre 1918, 5 h 15 du matin, en forêt de Compiègne, dans la clairière de Rethondes, le gouvernement de la République allemande nouvellement proclamée, et la délégation française conduite par le maréchal Foch et les chefs Alliés, signent dans le wagon devenu historique, l’armistice (la fin des hostilités) qui doit entrer en vigueur à 11 h du matin. A la sonnerie du Cessez-le-feu lancée par le clairon Sellier, l’écho de tous les autres clairons sonnent à la volée pour annoncer la bonne nouvelle : la guerre est finie.

On trouve beaucoup de timbres consacrés à la Première Guerre mondiale en France comme à l’étranger. C’est une collection très prisée qui retrace les grands événements. Ainsi ce bloc de 2016 consacré à la bataille de la Somme, offensive gagnée par les Alliés, qui débute le 1er juillet pour s’achever le 18 novembre 1916. Imaginée fin 1915 par le commandant en chef Joffre l’offensive de la Somme est retardée par l’initiative allemande à Verdun en février. Puis vient le moment d’inverser les rôles : en juillet 1915, ce sont les armées française et britannique qui effectuent une poussée vers l’est, dans le Nord de la France. Des soldats de tout l’empire du Commonwealth sont présents, venant du Canada, de Terre-Neuve, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et d’Afrique du Sud.

On peut voir sur l’un des timbre le mémorial franco-britannique de Thiepval. Un mémorial est un monument érigé en souvenir d’un événement important. Le second timbre présente un soldat français, reconnaissable par la couleur de son uniforme (bleue) serrant la main à un britannique. Derrière lui, la nouvelle arme qui a fait son apparition : le char d’assaut. L’avion que l’on aperçoit sur le bloc rappelle quant à lui la supériorité des forces aériennes franco-britanniques durant cette grande bataille au cours de laquelle des dizaines de milliers d’hommes sont blessés et tués.