Les chevaux

Voici une vaste et belle collection que l’on peut débuter avec ce carnet de douze timbres émis par La Poste française en avril 2013.

Carnet Chevaux de Trait de nos régions – Dessins d’Elodie Dumoulin

Originaire d’Amérique du Nord, le cheval a traversé le détroit de Béring (séparant l’Alaska de la Sibérie) à l’époque glaciaire pour se répandre à travers l’Asie puis l’Europe. L’espèce a été victime d’une extinction aux Amériques avant d’être réintroduite par les Espagnols au début de la colonisation – Christophe Colomb emmena des chevaux lors de sa seconde traversée de l’Atlantique.

C’est l’un des animaux qu’il a été possible de domestiquer, comme le chien. Le cheval vient en aide à l’homme comme on le voit sur ce premier timbre avec l’attelage en roulotte, l’ancêtre de la voiture.

Dans la même lignée que l’attelage pour le transport, le cheval a été utilisé aussi pour tracter. Sur ce timbre, il s’agit du travail de la vigne, où la terre a besoin d’être labourée.

Un troisième usage utilisant la force du cheval est le débardage du bois, l’opération forestière consistant au transport du bois coupé vers une scierie ou une plateforme de transport.

Dans les usages civils, il convient d’ajouter le transport du courrier, puisque c’est sur le cheval que comptait nos ancêtres pour relier les bureaux de postes et tirer les diligences.

Les neuf autres timbres qui composent le carnet offrent chacun une représentation des chevaux de trait que l’on peut trouver dans différentes régions de France. Ceux-ci s’opposent aux chevaux de selle, utilisés pour l’équitation.