Le mag / Timbre du mois

Les marmottes se préparent pour l’hiver

La marmotte est un mammifère rongeur plantigrade ce qui signifie qu’elle marche sur la plante des pieds. On la rencontre dans les montagnes entre 800 et 3000 mètres d’altitude. En France, il est possible de l’apercevoir dans les Alpes et les Pyrénées. Son corps est trapu, long de 50 cm, ses courtes pattes sont munies de puissantes griffes. Grâce à elles, elle creuse de longues galeries pour se protéger notamment des prédateurs (comme les rapaces ou les renards) qu’elle signale aux autres par des sifflements. Les marmottes vivent en familles composées généralement d’un couple reproducteur et des deux dernières portées. Chaque famille possède un territoire dont la superficie varie de 2 000 à 20 000 m².

La marmotte adore manger des plantes et agrémente aussi ses repas de fruits, de bulbes, de racines, de vers et d’insectes. Elle n’a que de bonnes raisons d’être gourmande car il lui faut accumuler de la graisse corporelle pour sa longue hibernation. C’est dire qu’à l’automne elle mange énormément. Lorsque les jours raccourcissent (comme actuellement) les marmottes savent qu’il va falloir bientôt hiberner. C’est ainsi que toute la petite famille s’installe dans la chambre au fond du terrier à mi-octobre.

On dit « Dormir comme une marmotte » mais en réalité l’hibernation n’est pas un sommeil total mais davantage une vie au ralentie ». La température de nos marmottes proche de 36 °C en été, descend à 8 ou 10 °C puis se stabilise à 2 ou 3 °C au-dessus de la température du terrier. La consommation d’oxygène est diminuée de 30 à 40 fois et les battements cardiaques passent de 220 par minute à 30. Elle se « réveille » environ toutes les trois semaines durant 12 à 30 heures. L’hibernation dure environ cinq mois.

Quant à nous, pas question d’hiberner, la collection de timbres n’attend pas !