Le mag / Actualite

Des coffres-forts flottants

Après la Première Guerre mondiale, les mers du globe sont envahies de mines flottantes. Les Hollandais possèdent un vaste empire colonial, notamment dans l’actuelle Indonésie. Un important trafic existe entre ces deux pays, des cargaisons précieuses y transitent : diamants, or, plis importants… Pour protéger ces précieuses cargaisons, une société hollandaise eut une idée de génie : imagine un coffre-fort d’un type particulier pouvant survivre à un naufrage. Les meilleurs ingénieurs se mettent au travail et trouvent la solution. En cas de naufrage, le coffre-fort coule à une certaine profondeur puis la pression déclenche un système qui le fait remonter à la surface, grâce à un ensemble de bouées. Le coffre-fort flottant émet alors des signaux lumineux et sonores pour être repéré.

Le gouvernement hollandais n’est pas intéressé mais le projet voit le jour grâce à l’émission de timbres qu’acquittaient les expéditeurs des précieuses cargaisons. Les premiers timbres sont émis le 1er février 1921. Aucun bateau ne fit naufrage malgré les mines et les intempéries. La société hollandaise arrêta ses activités, peu de monde voulant payer un supplément d’affranchissement pour faire transiter les courriers dans des coffres forts flottants. Restent aujourd’hui les timbres très rares que recherchent les collectionneurs.