Le mag / Actualite

Le Pony-Express

Ce timbre émis par les Etats-Unis en 1960 célèbre le 100ème anniversaire du Pony-Express. Bien l’observer donne déjà une petite idée de quoi il s’agit. On aperçoit un cavalier et, sur la carte, les villes de Saint-Joseph et Sacramento. Il relate sur quelques centimètres une incroyable aventure postale qui débute le 3 avril 1860 pour s’achever le 26 octobre 1861.

Afin d’accélérer l’acheminement du courrier entre ces deux villes un dénommé John W. Russel créé le Pony-Express.

En théorie le service est simple : 120 relais vont jalonner les 3 200 km. A chacun d’eux, un cheval frais attend le cavalier qui doit parcourir 120 à 160 km d’une traite en changeant 6 à 8 fois de monture. A ce rythme, les cavaliers qui constituent l’équipe du Pony-Express chevauchent de jour comme de nuit et rallient les deux terminus en dix jours seulement. En hiver, trois à quatre jours supplémentaires sont parfois nécessaires. Ils risquent leur vie tant les conditions sont difficiles mais aussi parce qu’il y a la présence d’Indiens.

Parmi ces intrépides facteurs, un gamin de 15 ans, William Cody, se fait remarquer pour son audace. Quelques années plus tard, il sera surnommé « Buffalo Bill » et entrera dans la légende de l’Ouest. Nous en reparlerons.