Le mag / Actualite

Le postier-méhariste

Durant la seconde moitié du 19ème siècle la Grande-Bretagne cherche à développer sa zone d’influence en Afrique et notamment au Soudan. Dans cet immense pays situé en-dessous de l’Egypte, le courrier est transporté par des facteurs utilisant des dromadaires. La tâche de ces derniers n’était pas facile car non seulement il faisait très chaud dans le désert mais les facteurs étaient parfois attaqués par des bandits.

Pour rendre hommage à leur travail, on décide d’émettre un timbre en 1898 que les collectionneurs nomment «le postier-méhariste». C’est le capitaine Edward Stanton qui est chargé de le dessiner. Pour cela il demande à un membre d’une tribu locale de servir de modèle. Il se pare d’un costume de guerre et tourne autour du dessinateur à dos de dromadaire. On remarque sur le timbre, que Stanton a placé sur l’animal de gros sacs postaux. En prenant une loupe, on aperçoit que sur l’un d’eux figure le nom de Khartoum, la capitale du Soudan.  De nombreux timbres représentant notre facteur-méhariste seront encore émis.