Le mag / Actualite

Le timbre qui tue

Au début des années 1850, Hawaï (situé dans l’océan Pacifique) a émis des timbres dits des  Missionnaires. Leur nom provient du fait qu’ils ont essentiellement servi pour la correspondance de missionnaires, principalement envoyée aux États-Unis. Ils sont très rares comme le 2 cents et, bien entendu, recherchés par les collectionneurs.

La légende veut que le premier propriétaire, Gaston Leroux, ait été assassiné chez lui à Paris en 1892. Un crime qui demeurait, pour la police, une véritable énigme car sans mobile apparent : pièces d’or, bijoux de valeur étaient restés dans la chambre de la victime.

C’est un détective qui, en feuilletant la collection de timbres de G. Leroux, remarqua l’absence du 2 cents. Après enquête, les soupçons tombèrent sur Giroux, un collectionneur bien connu. Le détective gagna sa confiance, se fit passer pour un collectionneur averti. Ils parlèrent des Missionnaires et du 2 cents. Giroux ne put résister au plaisir de lui montrer. Arrêté il passa aux aveux : il avait tué Gaston Leroux parce que celui-ci avait refusé de lui vendre le timbre ! Le timbre cote aujourd’hui 1 100 000 €. On peut retrouver l’histoire étonnante du 2 cents d’Hawaï dans l’ouvrage « Histoires incroyables du timbre » paru aux Editions petit à petit en partenariat avec l’Adphile.