Le mag / Actualite

L’unique thé européen

Le thé est aujourd’hui la boisson la plus bue au monde juste après l’eau. Principalement produit en Chine, en Inde, au Sri Lanka, au Kenya et en Turquie, on ignore que l’on en trouve aussi dans l’Union européenne.

L’unique thé européen est cultivé aux Açores, un groupe d’îles portugaises se trouvant dans l’Atlantique Nord, à environ 1 450 km à l’ouest de Lisbonne, la capitale du Portugal. En 1513, les Portugais débarquent pour la première fois à Macao mais ce n’est qu’en 1553 qu’un comptoir avec ses premiers bâtiments est installé, ouvrant ainsi les routes commerciales entre l’Europe, la Chine, l’Inde et le Japon. Le thé sera l’une des premières marchandises importées via ces routes. C’est à partir de 1662, date qui correspond au mariage du roi d’Angleterre Charles II et de la princesse portugaise Catherine de Bragance, que l’habitude de prendre le thé devient populaire en Europe. Le thé apparaît aux Açores au début du XIXe siècle mais c’est en 1874 que sa culture est organisée par un grand propriétaire terrien, aidé de deux Chinois. Cette particularité est due à la position géographique des Açores et à la qualité de leur sol. En effet le théier affectionne les climats chauds et humides ainsi que les sols acides et argileux. Prendre du thé européen, voilà un bon moyen de réduire l’impact carbone de son transport car il n’est pas nécessaire de le faire venir d’Asie.