Que trouve-t-on dans les catalogues de France ?

Si vous êtes jeune et que vous débutez vous n’en aurez pas immédiatement besoin mais, assez rapidement, le besoin se fera sentir.

Sont à votre disposition deux catalogues en langue française : l’Yvert et Tellier et le Spink-Maury. Ils identifient tous les timbres émis par la France, le premier étant apparu en 1849. Pour identifier les timbres, ceux-ci sont assortis d’un numéro. C’est indiscutablement pratique et permet aux collectionneurs de mentionner le numéro lorsqu’ils souhaitent acheter ou vendre des timbres.

Prenons le catalogue Yvert et Tellier, le plus utilisé par les collectionneurs. Tous les timbres de France sont reproduits, décrits avec l’année d’émission et cotés.

Qu’est-ce que la cote ? C’est une base de transaction pour échanger et vendre. Elle constitue un ordre d’idée de la valeur d’un timbre mais n’est pas un prix. Dans l’Yvert, deux cotes sont attribuées à chaque timbre selon qu’il est neuf ou oblitéré. Depuis son édition 1996, le catalogue a introduit une troisième colonne pour les émissions entre 1900 et 1959. La colonne de gauche concerne donc les timbres neufs avec gomme impeccable, celle du milieu les timbres neufs avec trace de charnière, celle de droite les timbres oblitérés. Une charnière est un petit support à double face qui permettait autrefois de coller les timbres sur les pages d’album et de pouvoir les retourner pour observer le verso. Elles ont été progressivement délaissées car elles laissaient une trace au verso des timbres.
Au début de l’Yvert figure un index alphabétique thématique très pratique permettant de retrouver un timbre dans le déroulé du catalogue. Si vous vous intéressez aux timbres émis par d’autres pays que la France, sachez que la maison Yvert couvre toute la production philatélique mondiale. Le catalogue mondial de cotation se décompose en pas moins de 20 volumes.
Nous aurons l’occasion de revenir plus en détail sur les catalogues, outils indispensables pour les collectionneurs.