Le mag / Quiz du mois

Qu’est-ce qu’un timbre tête-bêche ?

Le mot «bêche» dans l’expression «tête-bêche» vient de l’ancien français «bêchevet» qui veut dire «double tête» (bichevet).

Des timbres peuvent se retrouver la tête en bas, on parle alors de tête-bêche mais attention : il faut au moins une paire de timbres pour constater un tête-bêche. Au pluriel, on écrit des «tête-bêche» sans « s ».

Les tête-bêche peuvent avoir deux origines :

  • l’une accidentelle avec une erreur commise au moment de l’impression,
  • l’autre volontaire comme pour certains carnets, bandes de roulettes mais aussi pour commémorer un tête-bêche célèbre comme celui figurant en illustration de cet article. Il renvoie au bloc de 20 timbres Cérès noire de 1849. Cette émission sortie en 2019 lors du Salon d’automne de Paris (on a remplacé les valeurs faciales pour les faire figurer en €) commémore également les 170 ans du premier timbre français. Le timbre représente Cérès, la déesse des moissons et symbole de liberté.

Comme on peut l’observer, les premiers timbres de France ne comportent pas de dentelure. Les tête-bêche de cette époque (avant 1900) sont de grandes raretés.

Ainsi cet autre bloc de quatre avec tête-bêche du 1 franc vermillon vif, émis en 1849, s’est vendu 924 000 euros en novembre 2003.

Il est le timbre français le plus cher de tous les temps. De quoi faire tourner la tête et même l’avoir à l’envers !